Mise à jour des politiques de relocalisation: les bonnes pratiques

La fréquence de mise à jour des politiques de relocalisation peut varier grandement d’une enteprise à une autre. De nombreux facteurs sont à prendre en compte et il n’y a pas de formule miracle. Certaines compagnies qui relocalisent des dizaines voire des centaines d’employés chaque année choisissent de le faire à tous les ans. Si vous transférez seulement un petit nombre d’employés, il est inutile de le faire aussi souvent. Une chose est sûre, la mise à jour des politiques de relocalisation est un exercice nécessaire pour s’adapter aux changements de pratiques et aux tendances. Vous avez besoin de politiques à jour pour justifier des éléments qui sont inclus ou non-inclus dans vos forfaits de relocalisation. Des changements d’ordre économique ou stratégique peuvent également conduire votre compagnie à devoir mettre à jour ses politiques de relocalisation. Voici quelques exemples de bonnes pratiques pour que vous profitiez de ces mises à jour pour blinder vos politiques de relocalisation.

1. Lisez attentivement votre politique de relocalisation actuelle, et assurez-vous qu’elle soit claire et complète.

Cela peut sembler évident, mais une bonne mise à jour des politiques de relocalisation commence toujours par la relecture des politiques actuelles. Vos transférés ou transférés potentiels s’attendent à recevoir une information claire et précise, alors vous devez identifier les zones qui pourraient être sujettes à interprétation. Comme il n’est pas toujours facile de relire son propre travail, nous vous conseillons de faire lire votre politique actuelle par quelqu’un d’autre et de recueillir ses commentaires sur la clarté de votre propos. Les transférés se plaignent souvent de politiques ambiguës et sont parfois surpris de devoir payer certaines dépenses qu’ils pensaient couvertes. Une mise à jour des politiques de relocalisation est une bonne occasion de clarifier et de réorganiser l’information. En évitant de dépasser le budget prévu par votre compagnie, et en épargnant de mauvaises surprises à vos transférés, vous préservez vos relations professionnelles.

2. Soyez à l’écoute des commentaires de vos anciens transférés.

Les employés qui ont déjà profité de vos politiques de relocalisation pour leur mobilité internationale sont vos meilleurs atouts pour redéfinir ces politiques parce qu’ils savent ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Ont-ils l’impression que leurs frais de déménagement ont été bien pris en charge? Un voyage exploratoire aurait-il été bénéfique dans leur situation? Auriez-vous dû le prévoir dans leur forfait? Les conjoints et enfants se sont-ils sentis suffisamment écoutés? Avez-vous répondu adéquatement à leurs besoins? N’hésitez pas à contacter vos anciens transférés par courriel ou par téléphone, ou même à organiser une entrevue pour recueillir leurs commentaires. Expliquez-leur que vos questions ont pour seul but d’améliorer vos politiques de relocalisation, cela devrait les mettre à l’aise et les encourager à émettre des critiques constructives. Il peut s’avérer utile de connaitre le montant total des dépenses liées à la relocalisation, et pas seulement le montant couvert par la compagnie. Vous serez ainsi en mesure d’évaluer la pertinence de revoir à la hausse votre budget relocalisation si l’écart entre ce que la compagnie paye et le coût réel est trop important.

3. Adaptez vos politiques aux changements économiques.

Les fluctuations économiques mondiales peuvent avoir un impact sur les coûts et sur les besoins des transférés. Vous devez tenir compte de ces phénomènes dans la mise à jour de vos politiques de relocalisation. Par exemple, dans une économie en récession, le marché immobilier ralentit et les biens immobiliers de vos transférés pourraient rester plus longtemps en vente. Votre politique en matière d’immobilier doit proposer des solutions, comme la prise en charge d’une double hypothèque ou de deux loyers, ou encore la compensation des pertes en cas de chute des prix.

4. Tenez compte de l’évolution des attentes et des valeurs des transférés.

À chaque époque ses valeurs, et les facteurs décisifs pour qu’un employé accepte ou non un transfert peuvent se révéler bien différents aujourd’hui de ce qu’ils étaient il y a cinq ans. Par exemple, le concept de l’épouse qui suit sagement son mari expatrié est complètement dépassé de nos jours. La carrière du conjoint ou du partenaire est un élément crucial de la réussite d’une relocalisation. Si vos politiques de relocalisation ne couvrent aucune dépense liée au statut professionnel ou aux objectifs de carrière du conjoint, vous devriez y remédier au plus vite. De même, l’importance de l’intégration culturelle est aujourd’hui reconnue comme un élément clé du succès d’une relocalisation. La compagnie prend-elle en charge la formation interculturelle ou les cours de langue? Une bonne mise à jour des politiques de relocalisation suppose de trouver l’équilibre entre les besoins et désirs des employés, la nécessité de permettre une bonne compréhension du contexte culturel et les capacités financières de l’entreprise.

5. Si vous devez réduire les coûts, faites-le de la bonne façon.

La réduction des coûts est une nécessité pour de nombreuses compagnies. La mise à jour de vos politiques de relocalisation doit refléter votre budget actuel, et cela peut impliquer des décisions déchirantes. Commencez par déterminer quelles dépenses et quels services sont indispensables au succès d’une relocalisation. Vous pouvez envisager de pratiquer des coupures sur les postes les moins susceptibles d’avoir un impact négatif sur la relocalisation: par exemple, tous les employés n’ont pas besoin de recevoir des fonds pour un voyage exploratoire. Vous devez également explorer les solutions qui offrent le plus fort potentiel de réaliser des économies, par exemple en immobilier, les programmes « BVO » qui consistent à acheter le bien selon une offre d’achat réelle au lieu d’une évaluation.

6. Assurez-vous de rendre accessibles vos politiques de relocalisation.

Tirez profit des merveilles de la technologie moderne. Si ce n’est pas déjà fait, profitez de la mise à jour de vos politiques de relocalisation pour mettre celles-ci à la disposition de vos transférés. Les exemplaires papier, c’est bien aussi, mais on les égare facilement et c’est plus difficile à transporter. Vos transférés apprécieront de pouvoir consulter vos politiques de relocalisation et d’avoir accès facilement à toute l’information pertinente en tout temps et où qu’ils soient.


Offrez à vos transférés une relocalisation au Canada sans stress et un atterrissage tout en douceur, grâce aux experts de Settle-in.com: services personnalisés de relocalisation et plateforme en ligne innovante.


Découvrez d’autres articles Solutions RH:

(Photo: uberof202 ff)

À propos de Christopher

I am an Human Resources professional who specializes in helping transferees and their families successfully relocate to international countries. My years of experience have helped me gain an excellent understanding of the individual needs of each unique relocation. I'm here at Settle-in.com to share my knowledge with other HR professionals. // Je suis un expert des Ressources Humaines qui est spécialisé pour aider les relocalisés et leur famille à s’expatrier avec succès vers des pays étrangers. Mes années d’expérience m’ont aidées à acquérir une excellente compréhension des besoins individuels de chaque relocalisation. Je suis ici à Settle-in.com afin de partager mes connaissances avec d’autres professionnels des RH.