Bourses scolaires et Aides financières au Québec

Si vous envisagez de vous inscrire à l’Université au Québec ou que vous envisagez d’y faire entrer vos enfants, vous remarquerez que le coût que cela représente est considérable, et si vous y ajoutez le coût de la vie, les livres de cours, il se peut que vous n’ayez pas les moyens. Heureusement, il existe de nombreuses bourses scolaires et des aides financières au Québec pour vous, et qui peuvent être combinées.

Les bourses scolaires au Québec

Beaucoup d’Universités québecoises offrent leur propres bourses scolaires aux étudiants. De nombreuses bourses différentes sont accessibles : les bourses du doyen, les bourses d’excellence académique, celles liées au mérite, et d’autres spécifiques à chaque université et à chaque domaine d’éducation. Certaines choses comme les bonnes notes au lycée, le bon niveau en sport, ou l’investissement personnel peuvent vous amener à recevoir des offres de bourse de la part des Universités et vous n’aurez qu’à les accepter, ou vous pouvez faire la demande (la plupart du temps, on peut le faire par leur site internet).

Il ya également différentes sommes disponibles pour les bourses pour lesquelles vous pouvez faire la demande, environ de 500$ à 20 000$. Géneralement, les bourses sont tout simplement proposées aux élèves d’une majeure, mais il arrive que l’accès à la bourse se transforme en une sorte de compétition.

Pour rechercher des bourses scolaires au Québec, cliquez ici.

Les aides financières au Québec

Si vous ne remplissez pas les critères pour les bourses scolaires, ou que vous préferez, vous pouvez faire la demande pour recevoir des aides financières au Québec. Il existe deux types d’aides, l’une que vous ne devrez pas rembourser, et l’autre qui est en fait une sorte de prêt.

L’Aide Financière aux Etudes, est l’institution en charge de l’aide financière au Québec, et c’est auprès d’eux que vous trouverez toutes les informations, formulaires d’application, et instructions dont vous avez besoin. Dans le cas d’une demande d’aide financière basique, le gouvernement va d’abord réviser l’ensemble des taxes et des impôts que vous payez, puis décider si vous êtes admissible à recevoir l’aide financière non remboursable. Vous pouvez aussi appliquer pour recevoir le prêt auprès du gouvernement et ce même si vous n’étudiez pas au Québec. Les banques québecoises offrent également aux étudiants des prêts et des marges de crédit. Les prêts sont offerts aux étudiants à temps plein et à temps partiel, et l’argent est généralement déposé directement dans votre compte en banque et il ne tient qu’à vous de dépenser votre argent selon vos besoins. Après avoir eu votre diplôme, vous aurez un échéancier de paiement avec un taux d’intêret (qui est souvent raisonnable) et aurez donc à rembourser votre prêt avec un paiement minimum par mois, ou en remboursant tout d’un coup.

Pour plus d’informations sur les prêts gouvernementaux et sur les aides financières au Québec, cliquez ici.

 

Vous voulez en savoir plus sur les aides pour les étudiants au Québec ? Inscrivez-vous à Settle-in.com et consultez “Le Guide”, rubrique “Education” et “Finances”.

 

Photo: Joe Crawford via Flickr, cc

Jerry

À propos de Jerry

Before my family and I relocated to Canada where I received a teaching opportunity at one of the country’s renowned universities, my wife and kids were naturally full of questions. What would the schools be like? How does healthcare work? Is Canadian French very different than European French? What about Canadian English verses European English? How cold are those frigid northern winters we’ve heard so much about? The only way to fully understand a new city or country is to experience it first-hand. My family and I decided to embrace our relocation as an adventure. Years after the move, we still consider “The Great White North” our home, and we couldn’t be more satisfied with our quality of life here. // Avant que ma famille et moi-même soyons relocalisés au Canada parce que j’ai eu l’opportunité d’aller enseigner dans l’une des universités assez réputée du pays, ma femme et mes enfants avaient naturellement beaucoup de questions. A quoi ressemblent les écoles ? Comment fonctionne le système de santé ? Le français canadien est-il vraiment différent de celui parlé en France ? L’anglais canadien est-il vraiment différent de celui parlé en Europe? Est-ce que les hivers sont vraiment très rigoureux? La meilleure façon de comprendre entièrement une nouvelle ville et un pays est d’en faire personnellement l’expérience. Ma famille et moi avons décidé de voir la relocalisation comme une aventure. Quelques années plus tard, nous considérons “Le Grand Nord Blanc” comme notre maison et nous ne pourrions pas être plus satisfaits.